Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Bad Ass
Publié dans : #FOLK-BLUES-AMERICANA

ORIGINE : USA

MEMBRES : AJ SZOZDA, PETE MANN, KEITH ROACH

Avant de découvrir ce superbe Album des Américains originaires de Toledo, dans l'Ohio, je ne connaissais même pas leur existence. Aujourd'hui, même si j'apprécie énormément ce Disque, je n'en sais toujours pas plus sur eux. Alors de grâce, les copains, balancez-nous un peu plus d'infos vous concernant. Si ça se trouve, vous êtes super timides, mais après un Opus de cette trempe, vous nous devez bien ça, bordel de cul ! Je sais juste que vous êtes nés dans le coffre d'une Dodge 69, que vous aimez le bon Whisky et que vos influences principales sont les Black Keys, Muddy Waters, Bob Dylan, Led Zep, les Beatles, Jimi Hendrix, Ben Harper et Pearl Jam, mais ça, on l'avait bien compris. A l'écoute de "Madness in a Quiet Little Town", je vous soupçonne d'être des inconditionnels de l'excellente série "Banshee", mais également de Neil Young, que vous ne citez pas, mais que je retrouve sur de nombreux Titres.

En tout cas, cet Album est vraiment remarquable et j'apprécie particulièrement ce côté Blues Psyché qui vous donne un certain charme. Mais par contre, aucune Vidéo n'est disponible et il est impossible d'écouter légalement votre Musique qui mérite pourtant la reconnaissance. Si vous ne réglez pas rapidement le problème, je risque de mettre en ligne un lien afin que les gens qui passent sur mon Blog puissent télécharger ce Disque, illégalement, bien entendu. Ces menaces sont vraiment à prendre très au sérieux ;)

Ma note : 8,5/10

THE BLUE HOOK - Madness in a Quiet Little Town (2016)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #HARD-ROCK-STONER

ORIGINE : SUEDE

MEMBRES : CHRIS WINTER (Chant/Guitare), ANDREAS LINDQUIST (Batterie), SIMON HARALDSSON (Basse)

Après le très bon accueil d'Elements of Doom paru en 2013, l'ex Fondateur du Groupe Suédois Dollhouse réitère l'expérience pour la troisième fois avec un nouvel Opus qui nous fait toujours autant penser à Black Sabbath et à Led Zeppelin. On prend les mêmes, on recommence et c'est parti pour un petit retour dans les années 70 sous forme de Sludge Métal Psychédélique. L'album se situe dans la même lignée que son prédécesseur, mais deux Titres ont vraiment retenu mon attention. Tout d'abord "Paralyzed" qui ouvre le Show des Suédois en beauté, et ce pendant 13 minutes, et "Devil Inside" qui le clôture exactement de la même manière. Ces deux Morceaux reflètent parfaitement la puissance de frappe du Trio, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je vous invite à les découvrir !

Ma note : 8/10

THE BLACK EXPLOSION - Atomic Zod War (2016)

Voir les commentaires

Publié le par Inès
Publié dans : #Inèstardust

Aujourd’hui, nous allons écouter The Police, groupe primordial des années 80, formé en 1977 et séparé en 1984 (faisons abstraction des quelques reformations peu fructueuses). Dans l’idée de réconcilier certaines personnes avec ce trio et avec la new wave en général, j’ai voulu vérifier ma capacité à prouver qu’Outlandos d’Amour est un album génial. Et en l’écoutant bien attentivement, je me suis rendu compte que c’était un petit peu compliqué.

L’album n’est pas le meilleur du groupe (en réalité, toute hiérarchisation est subjective), mais c’est le premier et c’est important.

Outlandos d’Amour est marqué par deux spécificités : une instrumentalisation expérimentale et transcendante, et par ailleurs des paroles peu travaillées et très simples. Cette qualité et ce défaut sont constants, l’un atténuant l’autre dans la plupart des morceaux.

Tout au long de l’album, la batterie de Stewart Copeland mène des rythmes addictifs et puissants. Les inspirations pop sont sensibles dès le premier morceau : Next to you. Dans la suite de l’album, d’autres genres se rencontrent, créant quelque chose d’inédit. On ressent dans le classique Can’t stand losing you une influence reggae, puis du rock pur suivi de sonorités ambient.

Malgré cette construction musicale variée, une certaine uniformité est créée par les paroles. Elles concernent des thèmes assez profonds tels que l’amour, la folie et la solitude. C’est très joli, mais l’écriture est si peu développée que l’intérêt de l’album est limité. Les thèmes sont exprimés dans des textes abstraits et les refrains répétitifs (trop répétitifs) monopolisent les morceaux, qui s’enchaînent dans leur répétitivité lassante.

Il faut tout de même noter que des exceptions relèvent le niveau des paroles de l’album et l’accorde à la qualité instrumentale. Parmi ces exceptions : Roxanne, le chef-d’œuvre total. Toute une histoire est racontée, autour d’un personnage vivant et émouvant. Les premières mesures ont un tempo cadencé, accompagné par la voix nonchalante de Sting, et au bout d’une minute vient le cri du cœur. La performance vocale est puissante, appréciable sur quelques secondes a cappella. Les chœurs dans le refrain perfectionnent le tout, la batterie et la guitare sont toujours aussi impressionnantes. Tout est magnifique dans ce morceau. Autre exception notable : Be my girl, où les couplets sont parlés par le guitariste Andy Summers ; un morceau fort original et exceptionnel.

On peut donc reprocher à Outlandos d’amour un certain manque de consistance lyricale et des répétitions qui peuvent être irritantes, mais il reste un album expérimental intéressant. C’est un album dont la qualité est inférieure au talent du groupe. Pour apprécier The Police, il vaut certainement mieux écouter la compilation Every Breath You Take: The Singles (sortie en 1986), ou l’album Synchronicity (1983).

The Police - Outlandos d'amour (1978)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

ORIGINE : USA

Après deux ou trois écoutes, je suis en train de me demander si ce Disque éponyme des New-Yorkais ne fera pas pas tout simplement partie de mon Top 5 de l'année !!! Pour être sincère, je ne connaissais pas ce Groupe avant de me pencher sur cet Album que je qualifierai de Chef d'oeuvre, et ceci le plus naturellement du monde !

Pour vous dire, j'écoute bon nombre de Disques au quotidien, mais celui-ci a tout de suite retenu mon attention et je savais, dès l'intro, que cette Galette ferait partie de mes plus grosses gifles de l'année. Sans prétention aucune, je vous conseille d'en faire autant et s'il s'avère que je me suis planté, vous pourrez m'insulter sur mon Blog. Je ne vous en tiendrai pas rigueur ;)

Ma note : 10/10

THE MYSTERY LIGHTS - The Mystery Lights (2016)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

ORIGINE : FRANCE (Paris)

Après un Ep de Trois Titres plutôt intéressant, voici le Premier Album des Parisiens et ils ont décidé de nous en mettre plein la vue, en nous gratifiant d'un style Musical proche du Rock Expérimental qui nous rappelle souvent le Radiohead actuel. Alors, il m'est vraiment difficile de coller une étiquette à ce Groupe totalement atypique mais comme j'ai des goûts plutôt éclectiques, j'ose imaginer que ce Disque plaira autant aux inconditionnels de Rock Psyché, qu'aux amateurs de Banjo, de Post Rock, d'Electro, voire de bonne Musique, tout simplement !

La voix du Chanteur est tout simplement sublime et rien que pour cela, je vous conseille vivement d'écouter ce superbe Album de Yeti, et sincèrement, s'il ne fallait en garder qu'un, ce serait le monstrueux "The Path", qui mettra forcément tout le monde d'accord !!!

Ma note : 8,5/10

YETI - Amidst (2016)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #GARAGE ROCK

ORIGINE : USA

MEMBRES : TY SEGALL, CHRIS SHAW, CHARLES MOOTHART

Avant tout, je tiens à m'excuser pour mes lacunes en informatique. J'ai beau essayer, mais je n'arrive pas à trouver la formule qui me permet de mettre un O barré en ce qui concerne le nouveau projet du phénoménal Ty Segall ! En effet, le O de Goggs est barré, et je suis incapable de trouver le moyen d'écrire le nom du Groupe correctement. Alors Ty, tu commences sérieusement à me les briser. Non seulement, personne n'est aussi présent que toi sur la scène Musicale mais à chaque fois, tu me fais littéralement rêver. Mes abonnés vont finir par croire que je suis ta Groupie et que nous avons eu des rapports sexuels, à l'insu de ton plein gré bien évidemment. Mais en plus, tu me fais désormais passer pour un crétin avec ton O barré à la con !!!

Ty, tout ce que tu touches se transforme en or, et ce nouveau projet est, comme d'habitude, d'une intensité à couper le souffle. En plus, le choix de tes invités est remarquable ! Cory Hanson (Wand), Mikal Cronin et Denne Pertacek (Vial) sont époustouflants et ils ne sont pas que de simples figurants. Bien au contraire, ils subliment littéralement ton Album, tout comme Chris Shaw (Ex Cult) et Charles Moothart, ton compère de toujours !

En conclusion, tu es la Segall et moi la fourmi sauf que nos rôles sont forcément inversés et au final, c'est toi qui remporte la mise, une fois de plus !

Ma note : 9/10

GOGGS - Goggs (2016)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #HARD-ROCK-STONER

ORIGINE : ALLEMAGNE

Fondé en 1995 à Berlin, In Extremo reste, 20 ans plus tard, une des valeurs sûres du Folk Metal et ce nouvel Opus nous le prouve une nouvelle fois. Il faut dire que les Membres de la Formation sont presque aussi nombreux que les Instruments de Musique utilisés, ce qui donne forcément une richesse assez incroyable à l'ensemble de l'oeuvre de la Troupe. "Quid Pro Quo" ne déroge pas à la règle même si le côté commercial est bien présent, mais peu importe, les Allemands nous offrent presque autant de bonheur que les Supporters Irlandais pendant l'Euro, notamment avec des Titres comme "Störtebeker", "Pikse Palve", "Flaschenteufel". Alors certes, les Supporters Irlandais ont réussi à faire chanter la police, mais In Extremo a fait mieux encore étant donné que Hansi Kürsch, le Vocaliste de Blind Guardian, chante pour la première fois dans sa langue natale sur l'excellent Titre "Roter Stern".

Stand up, for in Extremo, Stand up, for in Extremo etc...En même temps, vous connaissez la Chanson ;)

Ma note : 8/10

IN EXTREMO - Quid Pro Quo (2016)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #FOLK-BLUES-AMERICANA

ORIGINE : CANADA

A l'écoute de cet Album sur lequel figurent 13 Chansons en Hommage à la Terre et captées en Live pendant la Tournée 2016 du Canadien, mais également sur l'ensemble de sa carrière, j'ai plutôt l'impression que cet Opus a été enregistré dans un zoo tant des cris d'animaux sont présents entre chaque Morceaux. L'avantage, c'est que vous pourrez en faire profiter vos enfants qu reconnaîtront facilement des abeilles, des poules, un coq, j'en passe et des meilleurs. Le message que Neil Young essaye de nous transmettre est finalement très simple à comprendre, si toutefois vous connaissez un peu le bonhomme. Tout ce qui est vivant est sacré, et c'est à nous de le préserver !

Musicalement parlant, c'est surtout au niveau de la seconde partie que ce 37ème Album du Canadien prend de la hauteur avec 4 Chansons époustouflantes, dont le magistral "Love and Only Love" qui dure près de 30 Minutes.

Une fois de plus, Neil nous surprend, positivement, bien entendu !

Ma note : 8,5/10

NEIL YOUNG + PROMISE OF THE REAL - Earth (2016)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

ORIGINE : CANADA

On reste dans le Rock Psyché avec les Canadiens de Comet Control, qui nous avaient enflammé avec l'excellent Album éponyme paru en 2014. Ils sont de retour avec un nouvel Opus qui sent la poudre et qui est tout aussi bon que son prédécesseur, voire meilleur !

Une fois de plus, le Groupe impose sa puissance mélodique et une fois de plus, les Comètes contrôlent nos tympans !

"Sick in Space" et "Artificial Light" font partie des meilleurs moments présents sur ce Disque intense et je vous conseille vivement d'y jeter au minimum une oreille !

Ma note : 8,5/10

PS : La vidéo date de 2014, mais perso, je ne m'en lasse pas !

COMET CONTROL - Center of the Maze (2016)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

ORIGINE : ANGLETERRE

MEMBRES : FRED LAIRD (Chant/Guitare), JON BLACOW (Batterie), KIM ALLEN (Basse)

Les Britanniques font partie de mes chouchous et je ne vous cache pas à quel point je trépignais d'impatience en attendant le nouvel Opus du Groupe. Désormais, c'est chose faite et, au vu de la qualité de son prédécesseur, la déception n'était même pas envisageable, c'est du moins ce que j'espérais. Et bien pour tout vous dire, quel soulagement à l'écoute de cette merveille, qui, une fois de plus, m'a fait chavirer !

Au fil des Albums, la bande à Fred Laird monte en puissance et ce superbe "Sweet Chariot" ne me fera pas mentir. Allez, on se tait, on écoute et surtout, on achète cet excellent Disque pour la modique somme de 5 Livres Sterling sur la page Bandcamp du Groupe. Franchement, vous ne le regretterez pas !

Ma note : 9/10

EARTHLING SOCIETY - Sweet Chariot (2016)

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog