Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Bad Ass
Publié dans : #INDIE ROCK-INDIE POP-GRUNGE

ORIGINE : AUSTRALIE

MEMBRES : SCOTT VAN RYPER, AIMEE NASH

Le duo Australien avait avait sorti un premier Album anecdotique en 2009, depuis, on les croyait perdus, mais cette deuxième tentative, qui est d'ailleurs la bonne, prouve une fois de plus que le travail porte un jour où l'autre ses fruits et que la récompense est très souvent au bout. En ce qui me concerne, j'ai vraiment savouré ce mélange entre Folk, Shoegaze et Dream Pop. En même temps, il est difficile de rester insensible au timbre de voix d'Aimee Nash !

Ma note : 8/10

THE BLACK RYDER - The door behind the door (2015)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass

ORIGINE : ITALIE

MEMBRES : ALESSANDRO RICCARDI (Chant/Guitare), FEDERICO GARBARINO (Basse), VASCO CAMERUCCI (Batterie)

Visiblement très influencés par le Velvet, les Stooges et les Smiths, les Italiens débarquent avec leur premier Album, qui est d'ailleurs une excellente surprise. Je vous recommande vivement les titres "Don't get me wrong", "The dark part of the city", et surtout "A murderous desire" qui risquent fort de vous donner envie d'acquérir ce très bon disque.

Ma note : 8,5/10

THE SHOPLIFTERS - The dark side of the city (2015)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PROGRESSIF

ORIGINE : USA

MEMBRES : NEAL MORSE (Chant/Claviers/Guitare), MIKE PORTNOY (Batterie), RANDY GEORGE (Basse), ERIC GILLETTE (Guitare/Chant), BILL HUBAUER (Claviers/Chant)

Neal Morse a les dents longues, et ce nouvel opus du multi-instrumentiste Américain est une véritable leçon de Rock Progressif. J'ai vraiment l'impression de replonger dans les années 80 lorsque je vibrais de bonheur en écoutant des groupes comme Kansas, Yes, Saga, Marillion et tant d'autres. "The grand Experiment" est un véritable monument, à l'image du superbe morceau "Alive again" et ses 27 minutes de bonheur.

Ma note : 9/10

THE NEAL MORSE BAND - The grand esperiment (2015)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass

ORIGINE : USA (Philadelphie)

MEMBRES : JILLIAN TAYLOR (Chant), JOHNNY SCARPS (Guitare), MIKE PARISE (Basse), OWEN STEWART (Batterie), SEAN HUR (Organ)

A mi-chemin entre le Stoner Metal et le Rock Psychédélique, les Américains signent un second Album percutant et parfaitement maîtrisé. "Ouroboros", paru en 2012, était une excellente surprise mais "Valley of the snake" sera à coup sûr le Disque de la consécration pour Ruby The Hatchet. Le chant de Jillian Taylor est juste parfait et si en plus, vous ajoutez à cela une rythmique assourdissante, une basse énergique et de gros riffs de guitare bien huilés, vous obtenez un Album qui flirte avec l'excellence.

Ma note : 8,5/10

RUBY THE HATCHET - Valley of the snake (2015)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

ORIGINE : PAYS DE GALLES

H. HAWKLINE s'appelle en vrai Huw Gwynfryn Evans, et du coup, on comprend mieux pourquoi il a choisi un pseudo simple et efficace, un peu comme sa musique, d'ailleurs. Avec cet Album contenant 12 titres de Pop Psyché acidulés comme une poignée de bonbons à la menthe, le Gallois, même s'il n'invente rien, à le don de nous faire passer de très bons moments, notamment avec le très beau "In Love" (C'est peut-être mon côté fleur bleue qui ressort), le très énervé "Ringfinger" (J'aime quand Huw etc...se rebelle), et "le sublime "Dirty dreams" (Chanson que je me passe en boucle). "In the pink of condition" est un Album sympathique, sincère et pas très exigeant. Et de temps en temps, ça fait fichtrement (Expression très ancienne, tout à mon image) du bien.

Ma note : 7,5/10

H. HAWKLINE - In the pink of condition (2015)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PROGRESSIF

ORIGINE : ANGLETERRE

MEMBRES : STEVEN WILSON (Chant/Claviers/Guitare/Basse/Mellotron), GUTHRIE GOVAN (Guitare), NICK BEGGS (Basse), ADAM HOLZMAN (Claviers), MARCO MINNEMANN (Batterie), NINET TAYEB (Chant), THEO TRAVIS (Flûte/Saxophone)

Steven Wilson, figure emblématique du Rock Progressif et leader du groupe Porcupine Tree, est de retour avec son quatrième Album Solo et une fois de plus, il nous plonge dans un univers féérique dont il a le secret. Il faut dire que sa collaboration avec Ninet Tayeb est de toute beauté et la chanteuse Israélienne, dès lors qu'elle apparaît, sublime chaque instant. Mais pour ma part, les cinq morceaux qui se détachent du lot sont "Routine" et "Perfect line", chansons sur lesquelles on peut justement se délecter de la voix envoûtante de Nina, "3 Years older" qui, quelque part, se situe entre le Genesis, le Yes et le Marillion de l'époque, "Regret#9" et son final Floydien et surtout "Ancestral", chef d'oeuvre de 13 minutes.

Steven Wilson n'est pas seulement une figure emblématique dans le milieu du Rock Progressif, c'est tout simplement une icône.

Ma note : 9/10

STEVEN WILSON - Hand.Cannot.Erase. (2015)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #FOLK-BLUES-AMERICANA

ORIGINE : ANGLETERRE (Londres)

A 22 ans à peine, la jolie Britannique compte déjà à son actif 3 Ep's et un album, en l'occurrence "No slept at last", avec lequel elle effectue une entrée remarquable sur la scène Folk. Son assurance, la qualité des compositions, sa voix envoûtante et ses textes sombres et poétiques font d'elle une grande dame, alors que la demoiselle démarre à peine sa carrière. Si elle continue sur sa lancée, nul doute qu'il faudra compter sur sa présence dans les années à venir.

Ma note : 8,5/10

MARIKA HACKMAN - No slept at last (2015)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #INDIE ROCK-INDIE POP-GRUNGE

ORIGINE : ANGLETERRE (Londres)

MEMBRES : CARLA BARAT (Chant), JAY BONE (Batterie), BILLY TESSIO (Guitare), ADAM CLAXTON (Basse)

L'ex chanteur guitariste du célèbre groupe The Libertines a enregistré son deuxième Album solo en 6 semaines et en bossant 12 heures par jour, et l'excellent Magazine "Magic" l'a défoncé en 30 secondes. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas faire le procès d'un Mag que j'apprécie énormément et j'ai moi-même défoncé le dernier Scorpions en 15 secondes. Mais par contre, même si tout n'est pas parfait, je ne les rejoins absolument pas sur ce coup là. Le son sonne très British mais Joby Ford, guitariste de The Bronx, apporte, en tant que producteur, une touche Punk qui colle parfaitement au groupe. Et pour couronner le tout, on retrouve également sur l'album Alfredo Ortiz, percussionniste des Beastie Boys, ainsi que le batteur de My Chemical Romance.

Perso, je n'ai pas grande à reprocher à ce second disque des chacals et j'ai passé un excellent moment à l'écoute de titres comme "Glory days", "Victory gin", "Summer in the trenches", "A storm is coming", ou encore "March of the idle" et "War of the roses".

Une fois encore, je tiens à remercier Cynthia et l'agence Ephelide pour leur confiance.

Ma note : 8/10

CARL BARAT AND THE JACKALS - Let it reign (2015)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #HARD-ROCK-STONER

ORIGINE : ANGLETERRE

MEMBRES : PHIL MOGG (Chant), VINNIE MOORE (Guitare), ROB DE LUCA (Basse), PAUL RAYMOND (Claviers/Guitare), ANDY PARKER (Batterie)

L'arrivée de Chris Tsangarides, producteur de génie (Depeche Mode, Judas Priest, Thin Lizzy, Gary Moore, etc...) a donné un nouvel élan aux Britanniques qui signent un Album de grande qualité qui va très certainement relancer leur carrière, contrairement à Scorpions, pour ne pas les nommer. Paul Raymond est omni présent aux claviers et ce n'est pas pour nous déplaire, mais la voix de Phil et les Riffs de Guitare de Vinnie ne sont pas en reste et c'est un vrai bonheur de retrouver les Britanniques dans une forme aussi resplendissante.

Ma note : 8/10

UFO - A conspiracy of stars (2015)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #HARD-ROCK-STONER

ORIGINE : ALLEMAGNE

Le célèbre groupe Allemand avait annoncé sa retraite il y a quelques années de cela, juste après l'excellent Disque "Sting in the tail", suivi d'une tournée d'adieux. Terminer sa carrière au sommet de son art n'est pas donné à tout le monde et Scorpions avait tout pour réussir cette prouesse. Sauf que cette tournée d'adieux n'en finit pas et qu'en plus, Klaus Meine et ses acolytes remettent les couverts en revenant hanter nos platines avec un Album affligeant basé sur des démos des années 80. A part se ridiculiser et perdre définitivement toute crédibilité, je ne vois pas l'intérêt d'un tel acte, peut-être se faire un max de pognon avant l'ultime fin en nous faisant croire que le groupe souhaite fêter dignement ses 50 ans de carrière.

Je vais probablement me mettre quelques fans ados, à dos, pardon, mais pour moi, la carrière de Scorpions s'arrête en 2010 et pour le reste, voyez avec mon avocat. Les Allemands auraient pu sortir par la grande porte, mais malheureusement, ils ont choisi la sortie de secours.

Ma note : 3/10

SCORPIONS - Return to forever (2015)

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog