Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Bad Ass
Publié dans : #HARD-ROCK-STONER

Ce sixième album du groupe de folk metal Allemand n'est pas véritablement une déception mais on ne peut pas non plus le considérer comme un chef d'oeuvre, surtout si on tente la comparaison avec des merveilles telles que "Sceptre of black knowledge", "Oath of a warrior", ou encore "Of myths and legends", qui sont en fait les trois premiers disques de la bande à Zagan, le chanteur, uitariste et violoniste du groupe.

Force est de constater que les Black Messiah se sont assagis et qu'on est loin du black metal de leurs débuts. Aujourd'hui, la musique des Allemands est de plus en plus accessible au commun des mortels, ce qui déplaira forcément aux fans de la première heure.

Avec "Heimweh" qui se traduit par "Mal du pays", les 6 musiciens nous livrent un album sans réelle surprise mais plutôt efficace, il faut bien l'avouer.

Certains titres comme "Nidhögg", "Wildsau", "Edmund Von Ostaglien", "Die quelle der weisheit" ainsi que la superbe ballade, "Heimweh", sont de purs joyaux. Mais ça ne suffit pas pour que cet opus figure parmi les meilleures réalisations du groupe. Je reste donc définitivement mitigé !

Ma note : 6,5/10

BLACK MESSIAH - Heimweh (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #ELECTRO

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler d'un projet intitulé Roza Vertov, monté par un jeune artiste intéressant, modeste, sympathique, et bourré de talent.

Son objectif, pour le moment, consiste à faire de l'Art Performance qui est un mode d'expression artistique dans lequel l'oeuvre associe action, temps et espace.

Pour ma part, je souhaiterai que ce projet donne naissance à un album. J'ai découvert Roza Vertov par le biais des deux clips disponibles sur son site et de suite, cette musique électronique expérimentale m'a totalement envouté.

La vidéo "Destroy the M sex" est absolument époustouflante et je salue au passage le travail monumental réalisé par Roza étant donné que c'est lui qui réalise tout, pratiquement sans aucune aide.

En guise de conclusion, je vais reprendre les mots de l'artiste concernant ce projet qui je l'espère, suscitera auprès de vous un intérèt digne du travail époustouflant qu'il a réalisé.

"Roza Vertov est un vaisseau qui canalise l'expression de plusieurs idées par la musique et la video donc. A travers Roza, je m'autorise à explorer de nouveaux territoires.

Les idées sont féministes principalement. La musique et les vidéos sont, elles, en cours de finalisation pour des performances prévues à l'été 2014

Je n'ai pas spécialement inventé Roza, je l'ai habillé et lui ai donné forme mais son expression est naturelle, tout existait avant d'avoir le nom. "

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PROGRESSIF

Protomythos est un groupe de rock progressif Israélien très engagé en ce qui concerne les droits des animaux. C'est d'ailleurs le sujet principal de leur album concept riche de 10 titres absolument magnifiques.

Le trio est composé de Tom Treivish au chant, à la guitare et aux claviers, Ethan Raz à la batterie et Adi Har Zvi à la basse. Tom est non seulement à l'origine du projet, mais il a également composé la musique et écrit les paroles des chansons. On ne peut donc que saluer le travail impressionnant réalisé et cela se reflète sur l'album. Rien que le son est d'une pureté saisissante.

Musicalement, le groupe est très influencé par les Pink Floyd et rien qu'à l'écoute du sublime "Part of the fold", j'ai les poils qui se dressent. Cette chanson est le symbole même de la beauté et l'envoûtement ainsi que la magie sont plus que jamais présentes sur ce titre, mais également sur le reste de l'abum.

J'aurai pu citer également "Voiceless", "Cage bound", "The blind spot", "Science moved on" ou encore "In human sight" et "We bleed for real", deux morceaux qui m'ont fait penser à la musique de Porcupine Tree.

Je vous recommande donc vivement ce magnifique opus et sachez que le groupe reverse 20% des recettes pour chaque album vendu à une association pour la défense des animaux. Respect pour cela !!!

Ma note : 9/10

PROTOMYTHOS - In human sight (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #FOLK-BLUES-AMERICANA

A 19 ans à peine, le jeune Britannique originaire de Nottingham, qui avait déjà un album à son actif, vient de nous pondre un opus digne des plus grands chanteurs de folk rock.

A 12 ans, Jake savait déjà jouer de la guitare, et aujourd'hui, il faut bien avouer que le résultat est à l'image de ce disque magnifique que nous offre le jeune prodige.

Ses influences se dirigent naturellement vers Neil Young, les Beatles, Donovan, Johnny Cash mais également Oasis.

La musique de Jake Bugg s'appuie sur des sonorités folk, blues, mais également country, et "Shangri la" est le symbole même de la réussite d'un artiste qui fait plus qu'imiter ses modèles. Il donne tout simplement un nouveau souffle à un genre musical bien souvent trop terne à mon goût !

Dès les deux premiers morceaux, "There's a beast, and we all feed it", et "Slumville sunrise", le ton est donné, et il va de soit que le refrain de ces chansons vous trottera encore longtemps dans la tête.

Pour ma part, j'adhère véritablement à la musique de Jake Bugg et je vous recommande vivement cet album somptueux qui devrait vous faire vivre de purs moments de bonheur !

Ma note : 8,5/10

JAKE BUGG - Shangri La (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #INDIE ROCK-INDIE POP-GRUNGE

Formé en 2001 par Elisa Ambrogio, Leah Quimby et Pete Nolan, Magik Markers est un groupe de rock expérimental Américain qui s'est notamment distingué en assurant la première partie des Sonic Youth en 2004.

A l'heure actuelle, la guitariste Leah Quimby ayant quitté le groupe, il ne reste donc plus que deux membres, Elisa Ambroglio au chant et à la guitare, ainsi que Pete Nolan à la batterie. Mais malgré cela, les Magik Markers continuent à nous faire vibrer avec leur rock experimental très proche du noise rock.

Le noise rock est un mouvement musical qui se situe entre punk rock et rock psychédélique et qui a véritablement pris forme dans les années 80 avec l'apparition de groupes comme les Sonic Youth, Dinosaur Jr., et les Swans, pour ne citer qu'eux.

Pour en revenir à l'album, les temps forts sont nombreux. Pour ma part, je préconise l'écoute de titres comme "Acts of desperation", "Mirrorless", "American Sphinx face", ou encore "Wt".

Ma note : 7,5/10

MAGIK MARKERS - Surrender to the fantasy (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

Ils sont 4, deux filles et deux garçons, ils sont originaires de Philadelphie, et ils viennent de nous pondre un album d'une puissance sonore indescriptible. J'ai nommé Far-Out Fangtooth, un groupe qui à la base pratique le rock psychédélique mais qui flirte également avec le punk rock, le garage rock, le shoegaze et le noise rock. Difficile en tout cas de coller une étiquette à ce quatuor atypique et déjanté. Ce qui est certain, c'est que leur musique nous explose en pleine face et qu'au bout des 9 titres, on se demande encore ce qui vient de nous arriver.

Sincèrement, quand j'écoute des morceaux comme "Beyond your bones", "Mother nature fetish", "Green hands", "get around", "Scalp" ou le sublime "Stretch/Lips", je décolle et je vous invite à en faire autant, si toutefois vous êtes friands de sensations fortes !

Ma note : 8,5/10

FAR-OUT FANGTOOTH - Borrowed time (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

Originaires de Kiel en Allemagne, Bone Man est un trio de Heavy rock psychédélique fortement influencé par les années 70, mais également par le stoner metal et le grunge.

Voici donc leur premier album officiel, et il s'agit là d'une véritable gifle. Entre The Doors, Soundgarden et Jethro Tull, la musique de Bone Man ne s'écoute pas seulement, mais elle se vit de façon intense.

"Dead weight", "Stuck in the mire", "Wood song", "Closer to the sun" et "Hollow promise" font partie des pépites de l'album et mériteraient la reconnaissance éternelle, tant ces titres sont profonds et puissants.

Pour ma part, ce disque est une énorme découverte et je vous encourage vivement à l'écouter de toute urgence. Il se pourrait bien qu'il fasse partie de vos claques musicales du mois.

Ma note : 8,5/10

BONE MAN - II (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

Yuri Gagarin, dont le nom est bien évidemment emprunté au célèbre cosmonaute Soviétique, est un groupe de rock psychédélique Suédois instrumental et les 4 morceaux qui constituent cet album sont une véritable offrande pour les amateurs de Space rock.

Ce voyage intergalactique de 40 minutes est tout simplement Dantesque et la puissance qui se dégage des titres ainsi que les riffs de guitare cosmiques sont le symbole même du talent des Suédois.

Pas grand chose à rajouter de plus. Ne cherchez pas plus loin. L'essentiel se trouve dans la musique de Yuri Gagarin et si vous ressentez une forte envie de vous éclater les tympans, vous savez ce qu'il vous reste à faire !

Ma note : 8/10

YURI GAGARIN - Yuri Gagarin (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

Ce premier EP du trio Américain de rock psychédélique est vraiment impressionnant. Il faut dire que la voix extraordinaire de Kerrin Pantelakis, la chanteuse, y contribue largement.

Le groupe originaire de Philadelphie est donc bien parti pour durer, vu la qualité présente sur cet opus de 30 minutes à peine. Mais ces 30 minutes là valent bien le détour, et Haggard nous offre quelques moments de bravoure comme avec "Willow willow", "Various stages of ice", "O my death/Wooden nickel", "Loner", "Dead woman", "Our world" et le superbe "Make it rain".

Certes, il y a la superbe voix de Kerrin Pantelakis, mais il ne faut pas oublier Anthony Naccarato à la guitare et David Ulrich à la batterie. En tout cas, Haggard est un groupe à suivre et je suis persuadé qu'on les retrouvera très bientôt tout en haut de l'affiche.

Ma note : 8,5/10

HAGGARD - Various stages of ice (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #FOLK-BLUES-AMERICANA

Avec Heavy city blues, Javier Vargas et son super groupe signent leur 23ème réalisation. Il faut dire que les Madrilènes sont présents sur la scène musicale depuis 1991 déjà. Autant dire qu'ils ont un certain vécu et cela se ressent sur ce nouvel opus, aussi bien musicalement que techniquement.

Javier Vargas, leader et guitariste virtuose, est accompagné par deux chanteurs, Tim Mitchell et Bobby Alexander, mais également par David Lad Sanchez aux claviers, Luis Mayo à la basse et Peter Kunst à la batterie.

Comme son titre l'indique, le disque est essentiellement constitué de morceaux blues et hard-rock old school mais également d'une reprise des Everly Brothers, "Love hurts", que le groupe Nazareth a également joué avec succès en 1976.

Les Vargas Blues Band sont influencés par de nombreux groupes, notamment Led Zeppelin, Jimi Hendrix, Eric Clapton, Santana, Jeff Beck et j'en passe. Je vous invite à déguster ce superbe album afin que vous puissiez vous rendre compte par vous-même à quel point ces influences donnent une dimension énorme à cette galette qui, sans nul doute, vous fera passer un très bon moment.

Difficile de déterminer quel morceau sort le plus du lot étant donné qu'ils sont tous excellents. Je vous laisse donc seuls juges !

Ma note : 9/10

VARGAS BLUES BAND - Heavy city blues (2013)

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog