Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Bad Ass
Publié dans : #HARD-ROCK-STONER

Vista Chino est un groupe fondé par John Garcia et Brant Bjork, respectivement ex- chanteur et ex-batteur du célèbre groupe de stoner métal Kyuss. On retrouve également dans cette formation un ancien membre de Kyuss, le bassiste Nick Oliveri ainsi que le guitariste Bruno Fevery qui avait rejoint John Garcia en 2010 sous le nom de Garcia plays Kyuss.

Bref, tout cela est un peu compliqué mais musicalement parlant, la qualité est au rendez-vous et Vista Chino nous régale avec du gros son bien lourd et surtout très efficace.

2 chefs d'oeuvre figurent sur cette galette. Tout d'abord le magistral "dark and lovely" qui n'a rien à envier aux meilleurs groupes de rock psychédéliques actuels et surtout, le gigantesque "Acidize, the gambling mooze", une chanson atmosphérique de 13 minutes qui figure d'ores et déjà dans mon Panthéon des titres marquants de cette année en cours.

Ma note : 8/10

VISTA CHINO - Peace (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

Je viens juste de terminer l'écoute de ce premier EP du quatuor de rock psychédélique originaire de San Diego et j'ai encore les oreilles qui bourdonnent.

Il faut dire que Justin Figueroa, le guitariste du groupe nous gratifie d'une orgie de riffs complètement hallucinés. J'ai rarement entendu un son aussi pûr et aussi puissant. Il ne faut pas oublier le batteur, Austin Ayoub, le bassiste, Richie Belton ainsi que Gabe Messer aux claviers, sans qui ce projet n'aurait jamais vu le jour.

Les quatre titres présents sur l'album sont tout simplement incroyables et le silence, lorsque cet EP se termine, est bien pesant.

Harsh Toke vient de faire une rentrée remarquable sur la scène musicale psychédélique et il va de soit que ce groupe mérite qu'on lui porte énormément d'intérèt.

Ma note : 9/10

HARSH TOKE - Light up and live (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

Originaire de Portland, Sun Angle nous livre là un premier opus digne des plus grands.

Cet album riche de 11 titres est un modèle de pop psychédélique. Les chansons sont courtes, 3 minutes en moyenne mais elles nous trottent encore longtemps dans la tête après les avoir écoutées, et c'est là tout l'essentiel.

Charlie Sallas-Humara, le chanteur guitariste se régale autant qu'il nous régale, et cette bonne humeur communicative nous offre quelques moments de bravoure comme "Yes beach", "Diamond junk", "Rectangle", "Hypnic jerk" et "Vague light".

Prenez le temps d'écouter ce disque, et je vous garantis que vous y trouverez du plaisir. Et si ça se trouve, vous taperez même du pied en bougeant la tête de haut en bas !

Ma note : 7,5/10

SUN ANGLE - Diamond junk (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #HARD-ROCK-STONER

Si vous voulez découvrir un groupe totalement déjanté qui officie dans un registre Hard-rock old school psychédélique teinté de punk rock et de sonorités jazzy, ce premier album éponyme des Britanniques devrait vous combler de bonheur, sinon, il est toujours temps de passer votre chemin, mais vous risqueriez de le regretter, tant la musique du groupe est transcendante.

The Earls Of Mars nous offre un cocktail explosif et atypique aussi déstabilisant qu'efficace. Pour ma part, j'ai rarement entendu un album aussi riche, musicalement parlant. Harry Armstrong, le chanteur, est doté d'un timbre de voix extraordinaire. Il suffit d'écouter l'incroyable "Otto the magnificient" et son imitation de Louis Armstrong pour s'en rendre compte.

En conclusion, je ne peux que vous conseiller cette merveille qui, de par son originalité, va forcément vous surprendre.

Ma note : 8,5/10

THE EARLS OF MARS - The Earls Of Mars (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #PSYCHEDELIC

La gifle psychédélique du mois nous vient de Suisse et ce 5ème album des Helvètes est une véritable tuerie.

Le premier titre, "Icarus", démarre en trombe et il suffit au quatuor composé de Walter à la batterie, Picasso à la basse, Boris à la guitare et dB aux claviers de 15 minutes pour nous convaincre que nous allons vivre un trip d'enfer. Toutes les influences du groupe sont réunies en un seul morceau et leur stoner métal psychédélique instrumental nous explose alors en pleine gueule.

Mais le groupe nous démontre également d'autres facettes de son talent en ajoutant des sonorités de rock progressif sur certains morceaux comme justement, avec ce superbe "Icarus", "Birth of Venus" ou encore "Circles", qui est le parfait compromis entre les Pink Floyd et Deep Purple.

Monkey3, en 7 titres, y compris le fabuleux morceau bonus, nous envoie sur orbite avec cet opus digne des plus grandes réalisations psyché de ces derniers temps.

Ma note : 8,5/10

MONKEY3 - The 5th sun (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #INDIE ROCK-INDIE POP-GRUNGE

Après trois somptueux albums, "Funeral", Neon bible" et "The suburbs" ce nouvel opus des Canadiens d'Arcade Fire ne déçoit en aucun cas, et il faut dire que ce n'est pas donné à tout le monde.

Ce quatrième disque ne déroge donc pas à la règle et le groupe de Win Butler, avec ce double album riche de 14 titres, vient de nous offrir un chef d'oeuvre, tout simplement.

"Reflektor" donne le ton, superbe, intense et tellement efficace, mais ce qui suit est absolument remarquable, qu'il s'agisse de titres formatés pour les dance floors comme "Here comes the night time", "You already know", "Afterlife" et le très entraînant "Normal person", ou de chansons beaucoup plus personnelles comme "Joan of Arc", "Here comes the night (Part. 2)", "Awful sound" et le très électro "Porno", morceau qui figure parmi mes favoris sur cet album dense, riche en sonorités diverses, et tellement envoutant.

Arcade fire, une fois encore, vient de nous gratifier d'un album sublime, et force est de reconnaître que cela devient une habitude chez les Canadiens.

Ma note : 9/10

ARCADE FIRE - Reflektor (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #HARD-ROCK-STONER

Falkenbach est le projet d'un seul homme, en l'occurence Markus Tümmers, alias Vratyas Vakyas (Chanteur, guitariste, bassiste, batteur), et ce sixième album est tout simplement grandiose.

Les textes sont écrits en Anglais, en Allemand et en Islandais et la musique de Falkenbach se situe entre black, viking et pagan metal. Pour simplifier la chose, nous allons considérer qu'il s'agit là de folk metal.

Les trois premiers morceaux sont accessibles pour les amateurs de metal classique mais certaines chansons comme "Brozen embrace", "Bluot, fuër bluot", "I nattens stilta" et "Stikke wound" ont un regard beaucoup plus porté vers le black metal et demandent forcément plus d'exigeance.

Mais à l'écoute des somptueuses ballades, "Eweroun" et "Ufirstanan folk", on se dit que Falkenbach va forcément convaincre les métalleux issus d'horizons différents et au final, ce nouvel album devrait offrir quelques moments de toute beauté à tous les amateurs de hard-rock, y compris au commun des mortels.

Ma note : 7,5/10

FALKENBACH - Asa (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #HARD-ROCK-STONER

Pour leur 19ème album, les Melvins ont frappé un grand coup et nos compères, qui évoluent désormais à trois, Buzz Osborne au chant et à la guitare, Dale Drover à la basse et Mike Dillar à la batterie, retrouvent une nouvelle jeunesse avec ce disque remarquable.

Les Américains nous terrassent d'entrée avec 3 morceaux stoner/Grunge hallucinants, "Dr. Mule", "City dump" et "American cow" qui donnent le ton avant cet étrange interlude qui casse un peu le rythme.

Mais fort heureusement, ça repart de plus belle avec deux chansons psychédéliques somptueuses, "Dogs and cattle prods" qui représente 9 minutes de bonheur, ainsi que "Psychodelic haze" et ses riffs de guitare monstrueux.

Mais bizarrement, un interlude qui semble être un hommage à la bière vient à nouveau couper notre élan. On commence doucement à s'y habituer, et j'avoue que c'est plutôt drôle.

Mais le meilleur reste à venir avec l'éblouissant "I told you I was crazy", un morceau sur lequel on retrouve un groupe en pleine possession de ses moyens et visiblement très influencé par Black Sabbath. Ces 7 minutes sont un pur régal. Idem pour la chanson suivante, "Stump farmer" et ses sonorités hard-rock old school.

Après un dernier interlude, les Melvins nous gratifient de deux reprises punk plutôt réussies, et c'est ainsi que s'achève en beauté ce disque essentiel.

Ma note : 9/10

MELVINS - Tres cabrones (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #HARD-ROCK-STONER

The Black Explosion est le nouveau projet de Chris Winter, ex fondateur du groupe Suédois de hard-rock, Dollhouse et "Elements of doom" est le second album du groupe.

Au programme, du blues rock psychédélique old school, 9 titres efficaces et un retour dans les années 70 qui va forcément séduire les nostalgiques de cette époque fantastique.

Les riffs de guitare torturés ainsi que le chant de Chris sont surpuissants, et on ne peut que s'en délecter.

Les chansons sont imparables, notamment "Golden future", "Elements of doom", "Freekin' free" et "The void".

Il n'y a pas grand chose à ajouter, mis à part que je vous conseille vivement de vous procurer cet album qui devrait vous faire passer l'hiver au chaud.

Ma note : 7/10

Comme aucun extrait concernant le nouvel album n'est disponible, vous trouverez en guise de lien une chanson du premier disque. C'est toujours mieux que rien !

THE BLACK EXPLOSION - Elements of doom (2013)

Voir les commentaires

Publié le par Bad Ass
Publié dans : #ELECTRO

Inclassable, atypique et planante. Voilà comment je définirai la musique du groupe originaire de Brighton qui nous présente là son nouvel album. Préparez vous à décoller pour un fantastique voyage intersidéral de plus de 60 minutes.

Alors, pour faire court, le style musical de Baron se situe entre électro, Krautrock, pop langoureuse, drone, rock progressif et rock psychédélique et à l'écoute de l'album, on se rend compte à quel point la musique de King Crimson a influencée le quatuor. Vous rajoutez à cela quelques sonorités électro des années 80 et vous obtenez en gros l'essentiel du son des Britanniques.

Le line-up est composé d'Alex Crispin (Chant/Guitare/Claviers), Blue Firth (Claviers), Luke Foster (Batterie) et Peter Evans (Basse). Nick Whittaker à la clarinette et Ross Hossack au synthé font également partie de l'aventure.

Comme je vous le disais, l'album dure un peu plus d'une heure et contient 10 morceaux terriblement envoutants, et ce malgré la voix plutôt monocorde du chanteur. Mais à l'écoute de titres comme "Gload", "Sinner", "New follower", (Un chef d'oeuvre d'une rare intensité), et "Miracle", on se dit que finalement, le timbre de voix d'alex Crispin s'accorde à merveille avec cette richesse musicale dont nous gratifie le groupe sur ce nouvel opus.

Ma note : 7,5/10

BARON - Columns (2013)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog